Le Lycée Virtuel Marocain
Discuter, parler des oeuvres littéraires enseignées au Lycée marocain et partager ses idées
AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Mer 12 Juin 2013 - 7:50
Notre Communauté
Nos Classes Virtuelles
Derniers sujets
» La charte du site "Important à lire"
Ven 3 Mai 2013 - 4:22 par walido

» Pour les lycéens de la deuxième année bac
Jeu 27 Jan 2011 - 9:36 par mahita

» Cours et exercice de lycée téléchargeables !
Jeu 27 Jan 2011 - 9:25 par mahita

» Cours et exercice de lycée téléchargeables !
Jeu 27 Jan 2011 - 9:24 par mahita

» Moderateur / adminstrateur des grand forum
Dim 12 Sep 2010 - 6:04 par Amour des mots

» Femmes auteures avec pseudonymes masculins
Mar 8 Déc 2009 - 16:17 par Amour des mots

» TWILIGHT de Stephenie Meyer
Ven 6 Nov 2009 - 4:42 par Amour des mots

» Bienvenue aux nouveaux membres
Sam 12 Sep 2009 - 9:07 par Tatsuki

» Dans quelle date va débuter l'inscription ?
Jeu 3 Sep 2009 - 17:06 par Amour des mots

» LA PHRASE SIMPLE
Dim 7 Déc 2008 - 4:19 par Titrite

Ma Trousse d’Outils
Bibliothèque numérique
Meilleurs posteurs
Amour des mots
 
Hermionne
 
Kawtar
 
Yasmine
 
Lycéenne
 
Titrite
 
mahita
 
walido
 
Tatsuki
 
ziko
 

Annuaire des sites marocains



Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Imageshack



Liens Importants

Partagez | 
 

 SALTIMBANQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amour des mots
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 682
Age : 42
A votre service :
Points : 3472
Réputation : 5
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: SALTIMBANQUES   Mer 9 Juil 2008 - 11:28

SALTIMBANQUES



Introduction Ce poème a pour thème un motif essentiel de la poésie d’Apollinaire,
à savoir les gens du voyages : les saltimbanques, qui font des sauts
c'est-à-dire, acrobates les baladins, ceux qui avancent c'est-à-dire,
les nomades. Le poème commence et se termine par le terme du mouvement.


Lecture


Saltimbanques

à Louis Dumur


Dans la plaine les baladins
S'éloignent au long des jardins
Devant l'huis des auberges grises
Par les villages sans églises


Et les enfants s'en vont devant
Les autres suivent en rêvant
Chaque arbre fruitier se résigne
Quand de très loin ils lui font signe


Ils ont des poids ronds ou carrés
Des tambours des cerceaux dorés
L'ours et le singe animaux sages
Quêtent des sous sur leur passage

Guillaume Apollinaire (1880 - 1918)




Annonce des axes



EtudeI - Les nomades associés au voyage
1) Le champ lexical du mouvement opposé au non mouvement
Tous les verbes, les noms et prépositions. Le verbe s'éloigner est utilisé de
manière décalée, pas avec la bonne préposition car il n'y a pas de point d'origine.
Non mouvement représenté par les lieux "villages" baladin en relation avec espaces
ouverts, illimités et aussi imaginaires par opposition à un univers clos qui
crée un climat d'hostilité. Allitérations en "l" et "r" qui donnent une impression
de
fluidité et de mouvement.



2) Le sens symbolique du cortègeLe déplacement des nomades va dans le sens de l'écoulement universel,
temps et vie qui s'écoulent. Et aussi celui de l'amour qui ne dure pas.
La présence des enfants devant le cortège montre la capacité d'espérer.
Les assonances en "i" suggèrent une autre forme de vie qui est celle
des villageois, à savoir une vie terne et sérieuse alors que dans le
second quatrain les assonances sont une invitation des nomades à
partager leur vie. Octosyllabes réguliers à rimes plates avec un espace
laissé entre chaque accent suggérant la lenteur du cortège.


II - Opposition nature et culture

1) Deux champs lexicaux : nature et culture
La nature est représentée par les baladins. Elle est opposée au champ
lexical de la culture. Deux formes de civilisations : vie nomade et vie
sédentaire.


2) Caractérisation de la vie sédentaireLe
mot "huis" représente une porte fermée de même que les "auberges"
grises et les villages sans église évoquent des lieux sans joie et
triste, sans dimension de spiritualité. Adjectif grise, en dehors de la
couleur, la fonction habituelle des auberges avec l'alcool pour mieux
oublier la monotonie de cette vie.


3) Les médiateurs entre les deux mondesLes
arbres fruitiers sont à mi-chemin entre culture et nature. Ils
établissent un système de communication avec les nomades, comme les
animaux, ils appartiennent à la nature mais ils sont devenus sages pour
être utiles aux hommes.



III - La fête
1) Les champs lexicaux de la fêteTous les éléments du 3ème
quatrain. Ils apportent la variété, la couleur, le motif du cercle
(cerceau) inscrit la fête dans une sorte de répétition cyclique. Les
animaux servent de médiateurs entre les deux mondes et raniment la
monotonie quotidienne du village.


2) Tout est éphémèreLes
nomades n'ont fait que traverser sur leur passage, car leur parcours ne
s'arrête pas et la fête fait partie d'un jeu de paillettes (cerceau
dorée).



ConclusionDeux points de vue possible pour aborder ce poème:
- En relation avec l'esthétique baroque et on retrouve le thème de la
mobilité, inconstance, fuite, illusion propre à l'art baroque.
- On le rapproche d'un point de vue idéologique à celui du romantisme
avec la nostalgie d'un paradis à jamais perdu et l'idée que tout se
dégrade à partir de ce point d'origine.

_________________
Grâce à vos efforts, notre site pourra s'améliorer !

Avant de poster vos sujets lisez et signez notre charte ICI



«Manier savamment une langue, c'est pratiquer une espèce de sorcellerie évocatoire.» [Charles Baudelaire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyceemarocain.forumpersos.com
 
SALTIMBANQUES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 4° tableau sur les saltimbanques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Lycée Virtuel Marocain :: Prosodie (pour les amateurs de la poésie) :: Analyses des poèmes-
Sauter vers: